Il y a quelques décennies, faire des études universitaires apportait la certitude d'avoir un travail.

Consulter nos articles
Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le domaine du travail reste de fait très incertain, avec un rythme d'embauches qui reste clairement en dessous de celui que l'on observait pendant la période d'avant-crise. Pour les cadres, les entreprises de plusieurs secteurs recommencent à embaucher. Si l'on compare la croissance de la banque-assurance et l'inertie de la distribution, il semble indiscutable que la situation est complètement différente d'un secteur à l'autre. Les cadres sont généralement plus mobiles.
Ce turn-over est visible tant au niveau de simples mutations géographiques qu'au niveau professionnel La représentation du cadre qui reste fidèle à la même société pendant toute sa carrière est dépassée. Désormais, ils sont nombreux à changer d'horizon. Plusieurs motifs poussent les cadres à bouger, par exemple des problèmes relationnels dans l'entreprise et l'attrait pour un autre domaine d'activité. Quels sont les arguments à défendre pour se distinguer lors d'une session de recrutement ? Son expérience, évidemment, mais aussi sa faculté de progresser.

Nos articles